- AIPTLF 2012

Rhône-Alpes représente la principale région industrielle de France. Comprenant 6 millions d’habitants, elle a connu la révolution industrielle à travers le textile, s’est développée dans les secteurs de la chimie, du plastique, de l’automobile, de la pharmacie, des sports de montagne, des nouvelles technologies (nucléaire, informatique, biotechnologies, nanotechnologies, etc.) et de l’innovation sociale. De nombreuses entreprises étrangères ont trouvé dans cette région les compétences nécessaires à leur développement en y introduisant de nouvelles méthodes de management ainsi que l’habitude de travailler dans d’autres langues que le français.

 

C’est aussi une région de traditions qui, depuis l’antiquité, a su, par exemple, développer la cuisine au rang d’un art et offrir à ses habitants de nombreux loisirs. A 2h de Paris, 3h de la Méditerranée, composée de plaines et de montagnes, baignée de rivières (et de Beaujolais !), tous les goûts peuvent ainsi trouver satisfaction.

 

Du travail des soyeux dans la « Fabrique lyonnaise » aux chercheurs manipulant les particules fondamentales de la matière, en passant par la mécanique de précision dans les hautes vallées des Alpes, cette région témoigne également des évolutions majeures du monde du travail : internationalisation des entreprises, délocalisations, transformation des enjeux de la santé au travail, remplacement des vieilles industries par des activités demandant un haut niveau de qualification, développement des services (soins aux personnes, loisirs, etc.).

 

Le présent congrès international ambitionne de questionner les différentes transformations du travail qui s’opèrent et de discuter les apports de la psychologie du travail par rapport aux conséquences qui en découlent.

 

En effet, à partir de cet exemple régional, de nombreuses interrogations surgissent sur le devenir du travail :

- Quelles sont les évolutions du travail et les nouvelles formes de travail et d’emploi qui se développent ?

- Comment ces évolutions du travail sont-elles appréhendées par la psychologie du travail ?

- Quelles conditions d’emploi et conditions de travail sont-elles capables de rendre ces formes « durables » pour les travailleurs et pour les organisations ?

- Quelles sont les qualifications et/ou compétences à construire dans des entreprises qui tendent à se transformer profondément, à se délocaliser, se relocaliser ou plus simplement échanger avec toutes les parties du monde ?

- Comment faire face aux risques générés par ces différentes activités (industrielles, technologiques, médicales, sportives, etc.) 
?

- Dans quelle mesure les technologies de l’information et de la communication reconfigurent-elles l’activité professionnelle ?

- C
omment la thématique des « risques psychosociaux » est-elle le signe de la détérioration du sens du travail ? A quelles conditions de nouveaux repères de signification peuvent-ils être construits ?

- Comment la vie personnelle s’articule-t-elle avec les activités professionnelles ? Est-il encore possible de séparer vie au travail et vie hors travail, de faire des projets à long terme, de construire un métier, de trouver un équilibre stable ?

- Comment les trajectoires professionnelles sont-elles affectées par ces nouvelles exigences ?

- Comment les psychologues du travail et des organisations peuvent-ils se situer, intervenir, accompagner, voire alerter sur ces différents enjeux ?


Les organisateurs de ce congrès, enseignants-chercheurs en psychologie du travail de la région Rhône-Alpes, vous invitent à questionner, (re)penser, anticiper l’avenir du travail et du monde du travail avec le souci d’assurer un avenir durable et surtout humainement acceptable par rapport à ces évolutions du travail. Toutes les approches scientifiques en psychologie du travail et des organisations et en ergonomie sont les bienvenues pour alimenter ces questionnements à travers les thèmes proposés.


Dongo Rémi KOUABENAN (Université Grenoble 2), Président du Comité Scientifique

Philippe SARNIN (Université Lyon 2), Président du Comité d'Organisation

Le 17ème Congrès sur Tweeter : @AIPTLF2012

Page Facebook 
AIPTLF 2012